Les Contrées Zinzolines

Chaque semaine ce qui s'imagine, se dit et se fait autour des questions d'identité et d'orientation sexuelle

Le Gouvernement Ayrault (2): le ministère des droits des femmes, une révolution?

Comme on l’a déjà dit, le gouvernement Ayrault se caractérise, entre autres, par sa rigoureuse parité, et la création d’un Ministère des droits des femmes. Avant François Hollande, seul François Mitterrand avait eu la même initiative en 1981.

Malheureusement, ce ministère n’avait pas résisté à la première cohabitation de 1986. Depuis, la question était au mieux confiée à des secrétaires d’Etat, rattachées aux ministères chargés des questions familiales (une répartition significatives quant aux missions qui lui étaient rattachées). Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, elle avait toutefois été transférée au Ministère de la parité et l’égalité professionnelle puis au ministère des solidarités et de la cohésion sociale.

L’ex-ministre du droit des femmes et actuelle présidente de l’Assemblée des femmes (association de promotion de la parité en politique et des droits des femmes) Yvette Roudy, a d’ailleurs jugé en mai 2012 qu’il s’agissait d’une dégradation de la condition des femmes :  »il est important d’avoir un ministère dédié, si on veut faire progresser les droits des femmes parce que quand il n’y a pas vigilance il y a recul ».

Cependant, cette absence d’un ministère dédié n’a pas empêché le vote de plusieurs lois de lutte contre les discriminations, comme les révisions constitutionnelles de 1999 et 2008, la loi relative à l’égalité salariale de 2006, celle de lutte contre les violences conjugales de la même année, ou encore la loi sur la parité en politique de 2000.

Quelle(s) action(s) ?

Ce nouveau ministère ne part pas de zéro : les lois votées au cours de la dernière décennie en faveur du statut des femmes bénéficiaient en effet de directions régionales et départementales rattachées aux services des préfectures, chargées de leur application. Une législation relativement élaborée, et des réseaux locaux existent donc déjà. En toute logique, il semble donc que ce ministère soit chargé de reprendre le flambeau, et d’appliquer les promesses faites par François Hollande pendant sa campagne.

L’intérêt de ce ministère réside principalement en deux points : la visibilité assurée par le titre, et les moyens qui lui seront affectés, et dont on espère qu’ils suivront la même promotion.

En effet, si les féministes se réjouissent de la création de ce ministère, beaucoup expriment des réserves : encore s’agit-il de savoir si son action sera concrète, et s’il durera plus longtemps que le dernier.


Une personnalité forte pour un poste emblématique

Bien entendu, le ministre des droits des femmes est une ministre, mais il ne s’agit pas de n’importe quelle femme engagée en politique : Najat Vallaud-Belkacem est une personnalité particulière. Jeune, issue de la diversité et d’un milieu modeste, elle fait partie des figures emblématiques du nouveau gouvernement, incarnation du renouvèlement de la classe politique, tout comme Rama Yade et Rachida Dati sous le premier gouvernement du mandat de Nicolas Sarkozy.

Assurément, le parcours de Najat Vallaud-Belkacem est emblématique : du village du Rif où elle est née en 1977 au poste de porte-parole de campagne de Ségolène Royale en 2007 et 2009 (après seulement cinq années au Parti Socialiste), puis pour François Hollande en 2011, en passant par Sciences Po Paris, difficile de ne pas voir en elle l’idéal de la méritocratie républicaine.

Elle retrouve d’ailleurs le poste qui l’a fait connaître, puisqu’elle a été nommée porte-parole du gouvernement. Si on lui a reproché ce cumul des charges, elle s’est défendue d’agir au détriment de la cause des droits des femmes lors de sa prise de pouvoirs le 17 mai. Valérie Pécresse elle-même avait souligné quelques minutes auparavant l’importance d’une communication continue avec l’ensemble du gouvernement. Or, c’est exactement l’une des caractéristiques du nouveau ministère des droits des femmes : le sujet s’étend sur plusieurs domaines, de la famille au monde du travail, aussi bien que sur des questions d’ordre intérieur (la prostitution par exemple) ou de relations internationales (on pensera notamment au statut des femmes dans les pays concernés par les Révolutions Arabes, et au sein desquels la France a pu intervenir).

Pourtant, c’est, officiellement, pour des questions d’emploi du temps que Najat Vallaud-Berlkacem s’est retirée de la course aux législatives dans la quatrième circonscription du Rhône. Alors que Jean-Marc Ayrault a annoncé que tous les ministres battus aux législatives quitteraient le gouvernement, on comprend rapidement pourquoi elle n’a pas pris le risque de se présenter dans ce bastion de droite, malgré son score historique pour un candidat de gauche de 43% en 2007.

Enfin, et c’est en moins de deux semaines déjà beaucoup, Nadine Morano a soulevé une deuxième polémique à son sujet : « Nommer Najat Vallaud-Belkacem alors qu’elle était opposée à la loi d’interdiction de la burqa, je ne suis pas sure que ce soit un très bon signe qualitatif pour les femmes ». En effet, Najat Vallaud-Belkacem avait en novembre 2009 dans une interview pour Yabiladi.com remis en question l’efficacité d’une loi contre le port de la burqa. Elle avait cependant fermement affirmer son opposition à de telles pratiques : « Le port de la burqa par une femme, qu’elle qu’en soit la raison, et que ce soit un choix personnel ou une décision subie et imposé par d’autres, va à l’encontre de toutes mes convictions, de toutes mes valeurs, de ma vision de la société et de l’émancipation de la personne humaine. Tout mon engagement politique en témoigne, et je serai toujours la première à soutenir les mesures qui détourneront les femmes de ce type de pratique, de rapport au monde et de rapport aux hommes ».

Le mandat commence donc fort en terme de visibilité : reste à savoir si les moyens suivront, et s’il s’agira de mettre en avant sur la scène politique et médiatique les actions du ministères, ou la personnalité du ministre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 31 mai 2012 par dans Anciens, et est taguée , , , , , , .

Articles publiés

mai 2012
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Mon compte Twitter

%d blogueurs aiment cette page :